1. Généralités sur la « Maison du Laboureur » La plus ancienne demeure de Champigneul-sur-Vence est un bâtiment de la fin du dix-septième siècle, particulièrement caractéristique de l’habitat traditionnel des crêtes préardennaises postérieur à la guerre de Trente Ans. Il n’a pas subi de transformation extérieure ou intérieure depuis l’Ancien Régime. L’électricité et l’eau courante n’y ont jamais été installées. Le sol est en terre battue. L’édifice menaçait de disparaître totalement au début de l’année 1994. Afin de le sauver, l’Association de Sauvegarde du Patrimoine bâti de la Vallée de la Vence a été constituée le 8 octobre 1994. Elle a entrepris la reconstruction du bâtiment et sa transformation en témoin de l’habitat rural ardennais du XVIIème siècle. A noter que le terme « Maison du Laboureur » a été inventé par une journaliste en 1995. Cette dénomination n’a pour l’instant reçu aucune confirmation sur le plan historique. Le bâtiment a très bien pu être construit par un commerçant ou un riche artisan. 2. Le contexte local de la fin du XVIIème siècle Avant la Révolution, Champigneul appartient à la Province de Champagne et à l’Evêché de Reims. En 1698, Louis XIV règne depuis 55 ans. C’est le plus long règne de l’Histoire de France (1643-1715), dont les dernières années sont difficiles, marquées par les guerres et les famines. Dans le nord de la France, les famines des années 1694 et 1709, causées par des conditions climatiques difficiles, sont les dernières grandes famines de l’Histoire. De plus, le nord de la Province de Champagne (l’actuel département des Ardennes), pays frontière, reste sous la menace d’incursions de troupes régulières ou de bandes armées en provenance des Pays-Bas espagnols (l’actuelle Belgique). L’insécurité persistante explique la présence systématique de barreaux de fer aux fenêtres ainsi que la possibilité de barricader la lourde porte d’entrée de la maison avec un madrier (trou dans le mur). 3. Les aspects sociaux du dix-septième siècle Aux XVIème et XVIIème siècles, la classe paysanne se subdivise traditionnellement en laboureurs et manouvriers. La classe paysanne aisée est celle des laboureurs. Les manouvriers, beaucoup plus nombreux que les laboureurs, constituent le prolétariat rural. On trouve également dans les campagnes, en nombre plus restreint, des artisans et des commerçants. Les membres de la noblesse et du clergé sont très minoritaires. 4. Brève description du bâtiment La maison comprend trois pièces en enfilade au rez-de-chaussée. Seules les deux premières étaient à usage d’habitation. La troisième pièce et l’ensemble du premier étage servaient de remise, de grange et de grenier. A l’entrée, le « tambour », sorte de sas entre l’extérieur et l’intérieur, est bien caractéristique de l’habitat rural ancien. Dans la seconde pièce, le four à pain n’est pas d’origine. Il a été ajouté au XVIIIème siècle ou au début du XIXème siècle. Coffres, chaises et lits constituent l’essentiel du mobilier d’un habitat paysan du XVIIème siècle. On remarque la bassesse des plafonds, la faiblesse de la luminosité, la présence d’enduits clairs sur les murs. Dans l’âtre, pas de « belles flambées », mais un feu permanent de braises pour faire la cuisine et entretenir la chaleur en hiver.
La bâtisse & son contexte
Rechercher
Conseil d'administration Renseignements pratiques Contactez-nousL’Association de Sauvegarde du Patrimoine Bâti de La Vallée de la Vence a été constituée à Champigneul-sur-Vence le 8 octobre 1994. Elle vise, d’une part à sauvegarder les vieilles maisons ardennaises de la vallée de la Vence, d’autre part à mettre en valeur la plus vieille maison de Champigneul-sur-Vence comme représentative du patrimoine de la vallée de la Vence.
Champigneul sur Vence
La maison du laboureur
Galerie photos
L'association
Plan d'accès Galerie photos Livre d'or Nos missions La vie à la campagne au XVII La bâtisse & son contexte Actualités & Animations AccueilSite mis à jour le 17.11.2016
Nom du président : Jacques MIART Date d’inscription au J.O. : 30 novembre 1994 Domaine d'activité : Culturel SIREN N° 809 265 812 SIRET N° 809 265 812 00010 APE N° 9499Z
Nos coordonnéesLa maison du laboureur © Copyright 2010
Visiteurs